Marathon électif : tour d’horizon des scrutins du moment

C’était un véritable marathon international pour les électeurs du globe que cette fin de mois de novembre. De nombreuses élections présidentielles et législatives se sont tenues, se déroulent toujours et se tiendront encore dans les semaines qui suivent à travers le monde. Le point sur les élections du week-end dernier et celles à suivre très prochainement.


 

Les derniers résultats

Argentine

Inédit en Argentine, un second tour devra être organisé pour déterminer le successeur de l’actuelle Présidente, Christina Kirchner. Le duel entre le « dauphin désigné de la chef d’Etat » Daniel Scioli, et le maire de la capitale, Mauricio Macri s’est révélé beaucoup plus sérré que prévu. Avec un écart de seulement 2 points entre les deux candidats à la présidentielle à l’issue du dépouillement des votes, le scrutin Argentin n’aura jamais tenu le suspense aussi longtemps. Dénouement le 23 novembre.

Guatemala

Pendant 20 ans, je vous ai fait rire, je vous promets que si je deviens président, je ne vais pas vous faire pleurer.

L’humoriste Jimmy Morales au sommet du pouvoir. A 46 ans, l’acteur a rassemblé 69,7% des voix selon les dernières estimations « en cultivant un discours hostile à la politique » mais « sans que les électeurs aient été informés des actions concrètes qu’il compte mener » relève Courrier International dans El Periodico.

Tanzanie

Le scrutin présidentiel Tanzanien du 25 octobre a vu John Magufuli conserver sa place de leader avec 58% des voix. Au lendement du vote, le principal parti d’opposition dénonçait déjà de possibles fraudes électorales et autres « bourrages d’urnes ». L’élection a tout bonnement été annulée selon les informations de RFI, après les vagues de protestations venues essentiellement de l’archipel de Zanzibar où le mode de dépouillement particulièrement long est sujet à suspicion.

Côte d’Ivoire

Le Président François Hollande a félicité son homologue Alassane Outattara reparti pour un second mandat avec un score très… africain, c’est à dire 84% des voix lors du scrutin présidentiel du 25 octobre. Le successeur du controversé Laurent Gbagbo (demeuré au pouvoir 11 ans durant, et refusant de s’avouer vaincu aux élections de 2011), aura toujours beaucoup à faire pour effacer la crise politico-militaire que le pays a traversé la décennie passé.

Référundum au Congo

Le peuple congolais était appelé aux urnes dimanche pour réviser la Loi Fondamentale et autoriser l’actuel Président, Denis Sassou Nguesso, à se présenter pour un troisième mandat aux élections présidentielles de 2016. Résultat, 92.96% des congolais ont approuvé la révision de la Loi Fondamentale pour que le Président Nguesso, qui comptabilise déjà 31 années à la tête du pays (première élection en 1979…) porte son mandat potentiellement jusqu’en 2031, selon Le Monde.

HAÏtï

Elections contestées en Haïtï ce week-end. Si ces élections présidentielles, législatives et municipales se sont déroulées dans un climat nettement plus calme que pour le premier tour, note Le Monde, la participation est resté très faible, comme le déplore la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix en avançant un taux de participation de seulement 30%, a rapporté Haiti press network.

Pologne

Le Parti conservateur PiS, a obtenu la majorité absolue au Parlement avec 238 sièges sur 460. Voir le focus sur les élections polonaises et leurs possibles implications sur l’économie polonaise et européenne.

Ukraine

Premières élections municipales post-révolution de l’Euromaïdan en Ukraine. Le scrutin a « valeur de test » comme nous le dit francetv pour ce pays en pleine reconstruction. 122 localités de l’est Ukrainien en proie à la guerre civile et évidemment de Crimée n’étaient pas concernées par ce vote, en raison de leur situation plus que délicate. Pas de résultat tonitruant. Des élections assez sérrées entre le bloc pro-occidental Solidarité du Président Porochenko, et le bloc d’opposition formé entres autres d’anciens proches du Parti des Régions du Président déchu Victor Ianoukovitch. Rappels des événements qui ont plongé le pays dans la guerre civile ici.

 


 

Elections A venir

Turquie

Le Président Turc, Recep Tayyip Erdogan devra s’en remettre une nouvelle fois à la volonté populaire dimanche 1er novembre après l’impasse dans laquelle il est tombé aux dernières législatives. Ayant perdu sa majorité, le parti islamo-conservateur du Président, l’AKP s’est retrouvé dans l’impossibilité de former un gouvernement de coalition, provoquant la tenue de ces nouvelles élections. Sur fond de guerre en Syrie, de crise des réfugiés, et de guerilla réssuscitée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, histoire d’envenimer un peu le climat politique beaucoup trop défavorable à l’AKP, la crédibilité du parti au pouvoir est mise en jeu. A noter que les Kurdes ont connu leur plus grande victoire au Parlement Turc aux dernières élections législatives de juin avec 13% des voix et 80 sièges remportés sur les 550 que compte. Le scrutin fera donc office de véritable plébiscite pour celui qui est au pouvoir depuis 2003 ( Premier ministre pendant dix ans, puis Président, avec la volonté clairement affichée de réformer la Constitution).

Syrie

Dans une interview accordée à la chaîne Rossiya 1, le ministre des Affaires Etrangères russe, Sergeï Lavrov, a demandé la tenue d’élections en Syrie pour constituer un gouvernement de transition. Malgré le situation de conflits inéxtricable dans lequel sont plongés le gouvernement officiel de Bachar El Assad, l’Armée Syrienne Libre, l’Etat Islamique et autres groupuscules rebelles, et désormais la Russie, Mr Lavrov précise qu’il serait « nécessaire de se préparer à des élections présidentielles et législatives », dans ce pays ravagé par une guerre qui aurait fait plus de 210 000 morts depuis 2011.

FIFA

La course est lancée pour déterminer le successeur du suisse Joseph Blatter à la tête de la Fédération. Celui-ci avait démissionné en Juin suite au scandale de corruption qui a touché l’omnipotente organisation footballistique internationale. Véritable partie de ping pong (en plus acharnée), on ne cesse de se renvoyer la balle d’un camp à l’autre. D’un côté Platini qui enfonce Blatter, de l’autre Blatter « qui durcit ses attaques contre Sarkozy et Platini » au sujet de l’attribution controversée de la Coupe du Monde 2020 au Qatar. En bref, un beau duel d’hypocrites en perspective.

Régionales en France

Eh, oui, parce qu’en France aussi il y a des élections. Le 6 et 13 décembre, les français éliront les 14 conseils régionaux pour les six ans à venir. A noter que ces régionales sont les premières depuis le nouveau découpage des régions adopté par l’Assemblée Nationale en 2014, fixant leur nombre à 13. Les premiers sondages  consacrés au premier tour donnent Les Républicains au coude à coude avec le Front National avec environ 28-30% des voix. Le FN est même donné en tête du premier tour dans le dernier sondage réalisé par TNS Sofres entre le 13 et le 23 octobre. Reste maintenant à savoir, comme à chaque fois, quels candidats LR et PS opteront pour le front républicain pour faire face au FN.

Nouvelle carte des régions fusionnées par couleur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s